En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre entité ainsi que par des tiers afin de vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts, la possibilité de partager des articles sur les réseaux sociaux, et la réalisation de statistiques d'audiences. Plus d'informations sur les cookies
Like me

Contact

OK
Créations numériques
Bagnères Belle-époque

Bagnères et ses quartiers

Le Grand Tourmalet et le Pic

Les triptyques

Territoires du Grand Sud

La vie dans le Haut-Adour

Evènements notoires

Essais artistiques

Fantaisies numériques


Copyrights

© jjsconcepts
© Sergey Nivens

© Stocksnapper

Le jardin des Vigneaux

Autrefois dépendance agricole du quartier de la Font, le jardin fut transformé en promenade au milieu du XVII° siècle sous l’influence du Maréchal de Roquelaure, Gouverneur de Guyenne.
D’après l’Intendant forestier Froidour, il y aurait planté quelques chênes et ormes afin de le transformer en parc d’agrément et serait devenu Bien National en 1791, il ne fut considéré comme jardin municipal qu’à la fin du XIX° et la réglementation du jardin fut promulguée le 5 avril 1884 par arrêté municipal :
Il était proscrit entre autre d’y élever des animaux de basse-cour, d’y manger, d’y chanter ou d’y circuler à vélocipède et les heures d’ouverture et de fermeture variaient en fonction de la saison.
En 1791 eut lieu au Vigneaux un grand rassemblement fédératif, il fut baptisé pour la circonstance "champ de la Fédération", puis ultérieurement place du Foirail pour enfin reprendre son nom actuel en 1868.
Au fil du temps ce Jardin est devenu un lieu de promenade et de plaisir, laissons le grand Laurent Tailhade nous le décrire :
« Malgré l’inclémence de la saison, le square des Vigneaux était charmant ce dernier dimanche, avec ses boulingrins couverts de fleurs de serre et de plantes vertes : phœnix, aralias, dracenas, phormiums, aspidistras, bananiers, tout un rêve amoindri de sèves éperdues et de géantes frondaisons. Les tilleuls séculaires du Vigneau Bigourdan saluaient de leurs suprêmes haleines leurs frères exotiques, tandis que les sorbiers, pour leur plaire, montraient avec coquetterie leur parure de corail. »


Sources : Laurent TAILHADE – Bagnères Thermal – Péré 1882
Pierre LAQUET – Les Halles de Bagnères de Bigorre – Editions Pyrénéennes 1996

 

 


VIGB2B517


 

 

Pour commander un tirage encadré sous verre, il suffit de nous adresser un mail avec le titre et valider votre paiement Paypal.
Vous avez deux options, à savoir, le retrait en magasin à Bagnères au 12 rue Justin Daléas (Maison Beloscar – Quartier des Halles) ou l’expédition en formule Mondial Relay ou colissimo.
Pour les tirages en nombre ou sur supports différents merci de nous contacter pour un devis


jjsconcepts@wanadoo.fr

Concept édité par la SAS SOBRAGORRE SIREN 83281651600013
 

Options de paiement

Pyrenees-e-shop

Web Coaching

Quelques créations à titre d'exemple

Evènements sportifs : Site pilote

Archives CSB/TCBB

Bagneres-adour.com

Industrie et artisanat

Photographe vérifié

a3w.fr © 2018 - Informations légales - jjsconcepts.a3w.fr