En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'installation de cookies sur votre terminal. Plus d'informations sur les cookies
Like me

Supports disponibles et tarifs

Contact

OK
Créations numériques
Les triptyques

Fantaisies numériques

Essais artistiques

Territoires du Grand Sud

Bagnères Belle-époque

Bagnères et ses quartiers

Le Grand Tourmalet et le Pic

La vie dans le Haut-Adour

Evènements notoires

Tarifs et honoraires


Copyrights

© jjsconcepts
© Sergey Nivens

© Stocksnapper

Les ponts de l'Adour et les crues

Le passage du Pont de l’Adour de Bagnères fut emprunté depuis la plus haute antiquité : construit en bois à l’époque gauloise, il fut  plusieurs fois emporté et reconstruit en pierre pendant l’occupation romaine. Le Pont de l’Adour et ses alentours furent utilisés par les camelots et les vendeurs à la sauvette pendant plusieurs siècles, un marché au bois se tenait également à proximité. Reconstruit intégralement en 1966 il n’a pas bougé depuis.
En période d’étiage, l’Adour se franchissait aisément en plusieurs points en passant sur les cailloux mais pendant longtemps les Bagnérais utilisaient également des passerelles en bois dont les principales étaient régulièrement érigées chaque année après les crues du printemps
Au Nord il y avait celle des Vigneaux, à proximité du stade il y avait celle du vélodrome qui fut reconstruite en dur en 1930 puis restaurée en 2007 et enfin au sud de la ville celle des scieries Castells devenue pont neuf en 1964. D’autres furent construites dans d’autres endroits et l’existence de passerelle en bois au-dessus du fleuve a perduré jusqu’au début du XX° siècle.


LES CRUES DE L’ADOUR


En 1772, les archives municipales de Bagnères font état d’une crue importante qui aurait sérieusement endommagé deux arches du grand pont de pierre mais la plus forte répertoriée à ce jour est incontestablement celle du 23 juin 1875 dont le pilier Ouest du pont de la voie de chemin de fer garde encore la trace, gravée dans le marbre.


Toutes les usines situées en bord de l’Adour seront fortement endommagées : Les textiles Comet-Lhez, les marbreries Géruzet et toutes les industries utilisant l’énergie hydraulique subirent des dégâts très importants.
Cette crue avait été annoncée par le Général Champion de Nansouty alors qu’il se trouvait en observation non loin du sommet du Pic du Midi, ouvrant ainsi sans le savoir l’ère des « prévisions catastrophes de la Météo ».


 


 

Les Ponts de l'Adour en 5 clichés


Accompagnement Internet

Résaux sociaux

Quelques créations à titre d'exemple

Evènements sportifs : Site pilote

Patrimoine et archéologie

En toute discrétion

Industrie et artisanat

Vente et location de materiel de ski

Gite de séjour & produits terroir

Bagneres-adour.com

a3w.fr © 2017 - Informations légales - jjsconcepts.a3w.fr